> Théâtre 13 / Seine Théâtre - Prix Théâtre 13

PRIX THÉÂTRE 13 / JEUNES METTEURS EN SCÈNE 2017

12ème édition

Les Ennemis

vendredi 9 juin et samedi 10 juin à 20h
Politique, Insurrection
Les Ennemis publics
texte et mise en scène Thomas Resendes
Collectif Satori


1h30 sans entracte – à partir de 12 ans


Pour fabriquer un cocktail Molotov, il faut...

Porter les personnages de la Bande à Baader au théâtre, c’est se demander si un chemin autre que la lutte des idées est possible. Quand faut-il passer à l’action ? Quand peut-on dire qu’il n’y a plus d’autres solutions que le passage à l’acte ?  Ce passage à l’acte peut-il être légitime ?

Que reste-t-il de la Fraction Armée Rouge (RAF - Rote Armee Fraktion), plus souvent désignée en France par «Bande à Baader» ou «groupe Baader-Meinhof» ? Du sang et des idées.

Berlin-Ouest, années 1970.

Dans un climat de manifestations et de répressions, Andreas Baader, Ulrike Meinhof, Gudrun Ensslin, Holger Meins, Jan-Carl Raspe, Horst Mahler forment la Fraction Armée Rouge. Ils sont étudiants, élèves d’écoles d'art, avocat et éditorialiste. Les Ennemis Publics retrace leur passage dans la clandestinité et dans la lutte armée. Leur «radicalisation» est le résultat d’un long processus, qui commence dans la justesse d’une pensée avant de basculer dans un combat jusqu’au-boutiste contre l’Etat.
Les Ennemis publics met en parallèle les actions terroristes et la vie intime de ce groupe révolutionnaire. Leur quotidien, l’élaboration des actions, la vie clandestine, leurs relations personnelles et la construction de leur idéologie.

Un seul mot d’ordre : « celui qui combat peut perdre mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »


Avec François Copin (Helmut Schmidt), Emmanuel Demonsant (Holger Meins), Déborah Dozoul (Ulrike Meinhof), Robin Gros (Andreas Baader), Clémentine Haro (Christiane Ensslin), Fabrice Henry (Horst Mahler), Erwann Mozet (Jan-Carl Raspe), Vincent Pouderoux (Rudi Dutschke), Manon Raffaelli (Gudrun Ensslin) et la musicienne Pauline Rambeau
Ecrit à partir de Fassbinder la mort en fanfare et Des foules des bouches des armes d’Alban Lefranc ; des écrits d’Ulrike Meinhof et de La Moitié du ciel et nous d’Armand Gatti, Musique Pauline Rambeau de Baralon, Scénographie et costumes Anne-Sophie Grac, Lumière Till Piro-Machet, Assistanat Samantha Chouzenoux
Production Collectif Satori, avec la contribution du Financement participatif Helloasso.com et le soutien de La Friche - Amin Théâtre, Association AGETA/Curry Vavart. Remerciements à Alban Lefranc, Anne Monfort, Anne Steiner, Jean-Gabriel Périot et Patrick Thomsen


Thomas Resendes
Il est né le 27 septembre 1989. Après une Hypokhâgne-Khâgne spécialité théâtre, il est diplômé de l’Ecole Départementale de Théâtre (EDT91). Depuis 2013, il joue dans de nombreux spectacles, notamment Ivresse mis en scène par Anne Monfort au Théâtre le Colombier (Bagnolet), les Banquets de la Pensée mis en scène par Nicolas Zlatoff à la Maison des Métallos, Mais n’te promène donc pas toute nue ! mis en scène par Laura Aubert à la Comédie Saint-Michel (Paris). 
En 2014, il écrit et met en scène Culpa au Théâtre le Proscenium à Paris. En 2015, Il participe à la création du Festival Tous Au Théâtre (Triguères, région Centre-Val de Loire), qui a lieu fin juin chaque année.  En 2016, il écrit Les Ennemis Publics.
Depuis 2015, Thomas a traduit les pièces Antoine et Cléopâtre (lauréate du prix d’Aide à la traduction de la Maison Antoine Vitez), Entre les lignes (avec le soutien de la Maison Antoine Vitez), Bovary (lauréate du prix de la critique, meilleure création en langue française de l’année 2016), By Heart, Je t’ai vu pour la première fois au Théâtre de la Bastille et Sa façon de Mourir, de Tiago Rodrigues, acteur, metteur en scène, auteur, directeur du Théâtre National Dona Maria II de Lisbonne. Il a également traduit la pièce Fahrenheit 451 de la compagnie Teatromosca, jouée au Théâtre de la Tête Noire (Orléans) en novembre 2015, Variations sur Hiroshima Mon Amour, mise en scène par Patrice Douchet au Teatro Circo de Braga et à Cacém (Portugal), et  Paris > Sarah > Lisboa, mise en scène par Miguel Loureiro au Théâtre de la Ville en mai 2016, pour le Festival Chantiers d’Europe.