> Théâtre 13 / Seine Lectures

LES MARDIS-MIDI

Valse

Eva-bondon


13 mars 2018 à 12h30
Valse
Texte de Eva Bondon
Sélection du comité de lecture tout public des Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T)
Maquette de Marie-Line Vergnaux
Mention spéciale 2016 du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène

Dans le cadre de la Journée Internationale de lutte pour les droits des femmes, en partenariat avec la Mairie de Paris.

Une femme, après l’abandon de ses deux filles et vingt ans d’absence, retourne sur ses pas pour briser le silence et les rancœurs.
Elle découvre leur vie : celle d’Eryne, la plus jeune des deux sœurs qui s’enferme dans la réalité fictive du petit écran pour mieux fuir les fantômes du grenier ; et celle d’Hélène, l’aînée, qui veille au grain, soigne, nourrit et jongle depuis toujours avec les balles que la vie a posées sur son passage.
Dans ce microcosme familial, Marc, son compagnon, tour à tour protecteur et manipulateur, enferme dans un caméscope les souvenirs qu’il ne voudrait jamais perdre.
Comment renouer le contact ?


Eva Bondon autrice
Après trois années à l’école d’art dramatique de la Scène sur Saône à Lyon, elle part pour New-York. Elle y suit des cours à l’école de théâtre The New School. A son retour, elle obtient avec sa première pièce Les mauvaises herbes une bourse d’aide à l’écriture de la SACD-Beaumarchais. Elle prend en charge sa mise en scène et elle est jouée aux festivals Les Envolées puis Textes en l’air en 2015. Une lecture publique est donnée à Reims pendant L’Été en Automne en 2016. Les Mauvaises herbes est traduite en langue polonaise. En juin 2016, elle participe à la semaine Interplay en Suède, événement réunissant vingt-trois auteurs dramatiques européens.
Au mois de février 2017, Eva Bondon part en résidence d’écriture en Pologne pour le projet 10/10, mis en place par Drameducation. En mai, elle part pour une deuxième résidence d’écriture polonaise en partenariat avec le théâtre de marionnettes d’Olsztyn et Drameducation.
Elle travaille actuellement sur une commande de la compagnie Lyonnaise Organe Théâtre.

Marie-Line Vergnaux metteuse en scène
Marie-Line Vergnaux débute sa formation à l’école de théâtre Les Enfants Terribles puis au
Conservatoire d’art dramatique du 11e à Paris. Comédienne, elle collabore avec Maxime Leroux, Irène Favier, Juliette Duret et Claire Olier.
 Sa première mise en scène, Quelqu’un pour veiller sur moi de Frank McGuinness, est créée en 2013 à l’Auditorium Charles Munch. L’année suivante, Eva, Gloria, Léa de Jean-Marie Piemme est présélectionné au Prix Théâtre 13 ainsi qu’au Festival Mises en capsules du Ciné 13. Elle fonde alors la Compagnie Luce avec Pauline Büttner et Claire Olier. Ensemble, elles dirigent ce collectif en ayant à cœur de défendre les textes d’auteurs vivants et des spectacles de troupe. Elles créent également, en partenariat avec d’autres associations, des ateliers de pratique théâtrale auprès de différents publics.
La pièce 2h14 de David Paquet obtient en juillet 2016 la Mention spéciale du concours du Prix Théâtre 13 et se joue ensuite au Théâtre de Belleville, puis au Théâtre du Roi René lors du festival Off d’Avignon. En 2017, Marie-Line est assistante mise en scène auprès de Paul Toucang pour la création du spectacle Lourdes au Théâtre National de la Colline.